équilibre alimentaire

Equilibre alimentaire

L’alimentation humaine a beaucoup changé en 50 ans

 

Henri IV avait du ordonner la poule au pot chaque dimanche pour que nos ancêtres à la Renaissance mangent suffisamment de viande

Et maintenant !!!!

 

Entre 1950 et aujourd'hui, soit en à peine deux générations, l'alimentation des Français (de même que celles des autres pays occidentaux) s'est complètement transformée. Ce phénomène peut s'expliquer par les profondes mutations économiques et sociales ayant conduit à un bouleversement des modes de vie au cours de cette même période.
Cette modification des modes alimentaires s'est traduite par:

· une forte augmentation de la consommation de viande, produits laitiers (yaourts, fromages), produits à index glycémique élevé (boissons sucrées, desserts lactés sucrés et glaces notamment), produits gras (dont fromage et charcuterie);

· une forte diminution de la consommation de pain, céréales, pommes de terre, légumes secs.

Ces évolutions ont conduit à une alimentation trop riche en lipides, trop riche en sucres rapides et trop pauvre en fibres.2 L'effet néfaste de l'excès quantitatif de graisses est renforcé par le déséquilibre qualitatif des graisses consommées (excès d'acides gras saturés du fait de la consommation excessive de produits animaux, déséquilibre entre oméga6 et oméga3). Concernant les protéines, la tendance est également à l'excès2 et au déséquilibre qualitatif : près de 80% des protéines consommées sont désormais d'origine animale, quand elles étaient à 80% d'origine végétale il y a un siècle.3

 

Augmentation de la consommation de Viande                          protéine animale           sel          sédentarisation                  nourriture trop riche

 

Des maladies ont on parle de plus en plus :  

Cancers        maladies cardiovasculaires         obésité             diabète                            sur-alimentation

 

 

Les fast foods, restauration rapide :

Nourriture de mauvaise qualité, de nombreux conservateurs, colorants, produits cancérigènes, ou perturbateurs endocriniens

Des sauces dont la composition top secret est faite pour donner encore plus faim, trop de graisse (frites, steak),

 

 

Changeons nos modes de vie et d’alimentation

30 à 40% des cancers, 17 à 22% des maladies cardio-vasculaires et 24 à 66% des cas de diabète pourraient être évités par une forte réduction de la consommation d'acides gras saturés (présents principalement dans la viande, les oeufs et les produits laitiers) et par une augmentation de l'activité physique

 

Comment faire ? quels conseils donnés par les organismes d’Etat ?

 

D’abord, bien garder en mémoire le fait que manger ou fumer sont des moyens de compenser les problèmes psychologiques que nous subissons dans la société (divorces, chômage, problèmes financiers) favorisent la sur alimentation.  Une thérapie psychologique permet de diminuer ces effets.

 

Des slogans pour enrayer  ces risques :

 

1) Autant que possible, Non aux fast food et à la mal bouffe,  restauration rapide

Même la salade servie dans ce type de structure est trop calorique

Ne pas oublier que la composition des sauces y est  top secret car elle est conçue pour vous faire avoir de + en + faim ;

 

2) non aux sodas et autres boissons énergisantes

 

3) halte au tabagisme, cause de nombreux cancers : poumons, mais aussi maladies cardio vasculaires

Attention au Tabagisme passif ; celui ci peut se réduire voir se guérir par hypno thérapie.

 

4) ne pas sauter un repas,  halte au grignotage

   Le grignotage a plusieurs causes : pour se calmer et résoudre par la nourriture les problèmes psychologiques  de la vie en société (rôle déstressant et anti dépresseur du chocolat),  

 pour apaiser la faim : aux repas, ne pas omettre les féculents qui  créent des sucres lents, donnent une sensation de satiété à long terme et diminuent l’apparition de la faim                                                                                                                     

par gourmandise : le cas des diabétiques, alors, manger une pomme au lieu d’un gâteau

 

5) manger 5 fruits et légumes par jour 

· Les fruits et légumes apportent vitamines, minéraux, d’où leur nécessité ;

· - ils apportent des fibres pour faciliter la digestion,

· les fruits secs apportent satiété et néanmoins vitamines,

· Les régimes végétariens (avec œufs)  se suffisent à eux-mêmes,

 

     6) Les protéines, un juste milieu : Assez mais pas trop :

L’Agence de santé alimentaire a établi l’apport nutritionnel conseillé pour les protéines des apports entre 0,83 et 2,2 g/kg/j de protéines (soit de 10 à 27 % de l’apport énergétique) pour un individu adulte de moins de 60 ans, c’est l’équivalent de 75g de viande, un tout petit steak, d’où notre évidente surconsommation actuelle ;

Privilégier les poissons, viande blanche, moins riches en graisses

Ne pas compenser "moins de viande" par "trop de laitages"

 

7) Les laitages utiles pour le calcium dans les os, mais aussi vitamines A, D, B, et protéines animales ; utile lors des efforts physiques

 

8) ne plus éviter les féculents (pain, riz, pâtes, pomme de terre) mais en quantité normale et en diminuant le reste  le matériau nécessaire aux muscles, remède contre la faim, impression de satiété, évite le grignotage, fournit du magnésium, glucides, protéines végétales

 

9) Ni trop salé, ni trop sucré, ni trop gras  (les plats tout préparés contiennent déjà du sel, ne jamais rajouter de sel) ;  mais ne pas  se lancer dans les faux sucres, l’aspartame étant nocif ;

, un indice, appliquez le 5 - 5 - 30 : (5 g de sel par jour, 5 fruits et légumes par jour, 30 minutes de sport)  

 

10) Manger bio :  éviter les produits phytosanitaires lors des cultures,

Indice pour repérer les produits phytosanitaires : les aliments non bio ont subis des traitements qui perdurent et ces aliments contiennent donc des produits à base soit de sodium ou soude, soit de chlore (hypochlorite de ...) la réunion des 2 types provoquera la formation de sel, les produits avec beaucoup de produits phytosanitaires sont toujours trop salés. C'est l'origine du sel caché.

 

11) éviter autant que possible les aliments contenant : arômes, saveurs, colorants, anti oxydants, conservateurs, édulcorants, savoir lire une étiquette

 

12) Manger bouger : faire du sport, de la marche, pour compenser les métiers sédentaires

  Se rappeler que nous conservons encore l’organisme de nos ancêtres  qui, pour se nourrir, chassaient, monter aux arbres pour chercher les œufs, moissonnaient, ramassaient les plantes, fruits, racines, coupaient du bois pour se chauffer, 

Dans une société o l’argent prime, les métiers manuels sont maintenant trop souvent délaissés par les jeunes alors  qu’ils permettent de conserver une meilleure santé.