créer ses toilettes sèches

créer ses toilettes sèches

Pourquoi des toilettes sèches ?

  • Economie d’eau financière : 30 euros / an par personne du foyer
  • Possibilité de créer un compost encore plus efficace au potager
  • Ecologie : retraiter soi même ses déchets et éviter de couteux traitements à la station d’épuration des eaux usées.

 

Créer ses toilettes sèches

  • Prévoir son coin compost, le plus éloigné possible des habitations ou bien isolé par arbustes, haies, …
  • Si vous avez déjà un coin compost pour le potager, l’installer à côté, protégé des chiens.
  • Il est plus facile d’utiliser les vers de terre présents (lombrics), donc un composteur relié au sol d’où remonteront les lombrics.

 

  • Prévoir son approvisionnement en matières sèches (branches, foin, paille, sciure, feuilles mortes séchées, …) coupées très fin et le coin stockage

 

  • Créer ses toilettes sèches : estimer la taille du seau nécessaire selon la famille d’où la forme du siège, du stockage de matières sèches.

 

Vous avez un projet éducatif, contactez nous

L’utilisation de vos toilettes sèches

  • Mettre une couche de sciure au fond du seau, l’installer. Toute la famille peut maintenant l’utiliser.

 

  • Chaque membre de la famille fait tous ses besoins, mettre également le papier toilettes d’essuyage, saupoudrer d’une pelletée de matières sèches (estimé au double du volume de vos déjections), (évite les odeurs et assèche vos déjections d’où un compostage plus facile ensuite)
  • Peut également être mis : le carton du rouleau vide de papier toilettes,
  • En cas d’urine seule, il n’est pas nécessaire de rajouter de matières sèches.

 

  • Vider chaque jour le seau sur le tas de compost, mettre dessus de la matière sèche (feuilles mortes séchées),
  • mélanger le compost, l’étaler pour éviter qu’il ne chauffe trop ;
  • vérifier la température du mélange : en dessous de 30°C, les vers de terre vont pouvoir très rapidement transformer le tout en terreau particulièrement efficace au potager.
  • Laver le seau, le remettre en place.

 

L’utilisation de son compost

 Afin d’avoir un engrais naturel super efficace, il est souhaitable d’alterner :

  • Compost issu des épluchures et restes de cuisine,
  • Un peu de tiges et feuilles d’orties et/ou consoude
  • Compost issu des toilettes sèches
  • Tonte de gazon,
  • Taille de branchages.